Attitudes des fidèles

NOTE SUR LES ATTITUDES QUE LES FIDELES DOIVENT AVOIR DURANT LA SAINTE MESSE D’APRES LES DIRECTIVES DU PAPE PIE XII

 

photos de fidèles à la messe

Les attitudes liturgiques au cours de la messe lue sont les suivantes :

– à genoux durant les prières au bas de l’autel jusqu’au moment où le prêtre gravit les degrés de l’autel ;
– debout de ce moment jusqu’à la lecture de l’épître ;
– assis à partir de cette lecture jusqu’au Dominus vobiscum de l’Evangile ;
– debout pendant l’Evangile, et s’il y a lieu pendant le Credo ;
– assis après l’Oremus annonçant la lecture de l’Offertoire ;
– debout après le Per omnia sæcula sæculorum annonçant la Préface ;
– à genoux après la récitation du Sanctus, jusqu’à l’Amen terminant le Canon ;
– debout pendant le Pater et la suite des prières jusqu’à l’Agnus Dei inclus ;
– à genoux après l’Agnus Dei jusqu’à la Communion ;
– debout pendant la prière de la Postcommunion et l’Ite missa est ;
– à genoux pendant la bénédiction finale ;
– debout pendant la lecture du dernier Evangile, génuflexion à « et homo factus est » ;
– à genoux pendant la récitation des prières finales et l’Angelus sauf le samedi soir et le dimanche (dans ce cas on dit l’Angelus debout).

Aux messes fériales de pénitence (Carême, Avent, Vigiles et Quatre-Temps) et aux messes de Requiem, on se met à genoux pendant les oraisons.

 

Au cours de la messe chantée ou de la messe solennelle, les attitudes des fidèles sont les suivantes :

– d’une manière générale, les fidèles suivent la chorale, chantant ou au moins se tenant debout lorsque celle-ci chante, sauf exception ;
– les fidèles ne doivent pas répondre aux prières au bas de l’autel, mais se tenir debout depuis l’entrée du prêtre jusqu’au Gloria ;
– ils peuvent s’asseoir lorsque le prêtre s’assoit (pendant le Gloria et le Credo en particulier), ainsi qu’aux lectures, et chants (graduel, alleluia, trait, offertoire), comme à la messe lue ;
– ils se tiennent debout pendant le chant du Sanctus, et donc debout pendant le début du Canon. Si le Benedictus est reporté après la consécration, ils se relèvent pour le chanter avec la chorale, sinon ils restent à genoux jusqu’à l’Amen qui conclut le Canon (le Benedictus n’est reporté après la consécration que s’il n’est pas en grégorien) ;
– la fin est comme à la messe lue. Les fidèles ne répondent pas au prêtre mais font la génuflexion à « et homo factus est ». Ils restent debout pendant le départ du prêtre.

Dans la messe chantée comme dans la messe lue, les fidèles doivent participer aux réponses liturgiques, s’efforcer de répondre tous ensemble, et chanter ou réciter l’ensemble du Kyriale, c’est-à-dire le Kyrie, le Gloria, le Credo, le Sanctus et l’Agnus.